La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Made in France.

 

 

Sur le sable chaud, je l’enveloppe de mon manteau de misère.

Mes pleurs la déshabillent comme une infidèle usurière.

Mes larmes la lave comme une prière sans frontière.

Mes sanglots s’étalent, poussée d’herpès à la commissure de mes lèvres.

Je deviens une fontaine, chialant comme une galante auxiliaire de mes rêves.

Le balbutiement de mes ailes ordurières d’ange orphelin

la réveille chaque matin comme un innocent chagrin.

Sa musique contre ma peau je suffoque, devenue un oripeau.



08/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres