La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Sucrerie sur toile.

 

 

Papier de gourmandise,

 

enveloppe vaurienne

 

caressé entre ses mains,

 

qu’elle m’échappe !

 

Afin de me glisser au creux de ses seins,

 

ses yeux mi-clos,

 

paupières vénusiennes,

 

sa bouche variation de délice

 

me rend sot,

 

son soutien gorge à la mode souillon,

 

négligé de soi,

 

petit brouillon,

 

lèvres cristallines, courbes félines

 

abandon de friandise,

 

je deviens félon.

 

Réglisse,

 

ce voile en soie

 

sur son bras,

 

volage serviteur

 

espionnant son téton,

 

tresse d’Apollon

 

charmeur

 

d’ombres chinoise,

 

savourant le sucre

 

de son entrecuisse,

 

appât,

 

je m’invite

 

en spectre,

 

colorant de peau.

 

Ses fesses de gourgandine

 

effleurent ce pot de grés. 

 

Gourmande, elle déshabille le bonbon,

 

de bon gré

 

de glouton,

 

tombée de pantalon.

 



05/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres