La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Magique blues …

 

 

 

 

 

 

10149837_603311096429401_1542819389_n.jpg

 

 

 


Que serais-je sans toi ? Sans le bleu de tes yeux, je serais abîme au fond d’un regard, tristesse au bord de l’eau, la mer ne serait plus que profond tombeau. Tréfonds d’un verbe qui pleure, sangloteraient mes rimes latentes sous un brouillon de vie, les fleurs du mal me seraient-elles intimes ou vide … Le baiser du couvre-feu brûlant mes lèvres, quelques larmes errantes parsemant  un chemin, blasphème blanc fouettant mon cœur, l’ignorance des quatre saisons sous un ciel laiteux brimant l’insurrection. Ma ville d’esprit n’aurait que pour habitant une équation à deux inconnus, la banlieue de mon âme serait dépourvue  de tous ces coins de rue où notre passion nue s’égouttait lentement dans le temps.   

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 




23/03/2014
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres