La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Quatre notes …

 

10606068_709426325817877_1984865660738679713_n.jpg

 

 

Elle chavire baigneuse dans le temps. Á petite gorgée s’enivre son aube, tant l’envie de goûter la rose se propose rosée sur ses lèvres. Venise semble valser, fugitif esseulé au mitan d’une corbeille à l’osier de feuilles mortes. Son cœur n’ose le mi-temps d’une fleur apeurée, effleurer un songe au parfum d’opium où perlerait la rose, caresse qu’une main oserait.  

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



08/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres