La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Miette alors !

 

 

Un petit poème

que je balance.

La gueule ouverte

j'happe le temps.

Tout en dedans

rien au dehors

encore tout dort.

Gueule mon corps

juste cinq heures.

Mal de cœur

tout en douleur

c'est la frayeur.

Tant de labeur

je suis un leurre.

Je compte pour du beurre.

Je n'ai plus d'honneur !

 

 



03/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres