La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Moment de papier.

 

Comme un doudou je l’entortille autour de mon pouce. Petits bouts de chiffon rapiécés à coups de rire et de misère, dessous de sucre, dessus de sel, de la dentelle s’envole … Poupée de suif, de suie, je suis, je suis à petite haleine la reine du bal. Son pas me fait tournoyer et tourne ma tête ! Moi de ma piètre guinguette je reste le pitre … Je m’enivre de ce petit rien, je respire le souffle de ce bon dieu à petites bouffées. La danse s’accélère, ritournelle d’automne, là je compte mes mots, allez encore une syllabe, je n’aurais pas fait les cents pas mais écrit  quelques phrases. Phraser au rythme d’une vieille mélodie,  où ma plume s’émerveille d’être encore vie.

 



15/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres