La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit ...

 

 

Sur sa couche assoupie je me prélasse, mes lamelles de sourire l’enlacent.  L’extasie suprême, les yeux au firmament sans le reflet d’une seule différence, elle me tend sa lance bleue nuit. Sous son drapé elle chasse l’ennui, m’enveloppant de toute sa tendresse nocturne, mes sens tournoient puis s’endorment, pour toute confidente sa bouche muette, aphasie du soleil. Elle me caresse tendre et charnelle de l’écharpe de ses rayons. Elle est gente dame, marchande de poussière mordorée, oh toi ma lune aux lèvres de miel et à la peau  de parfum cannelle !      

     

 



16/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres