La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Naufrage blanc.

 

1959405_619979718095872_3658187047708608773_n.jpg

 

 

Eh men ! Offre-moi un café crème même si à vingt mille lieux sous la terre on m’attend … Toutes  ses larmes laveuses  de saisons, chialer en mosaïque, le ciel bleu peut bien s’immoler tant qu’il restera dans le creux de tes yeux la promesse d’un nous deux … Et dans nos nuits en rappel,  de quelques draps froissés  je ferais  une bouée de  la solitude comme une bouée  prend le large, un goéland pour aviron. Notre navire échouera comme le chant de la mousson, un sablier dans le cœur. Et le salin de tes yeux  a gonflé mes poumons, naufragés aux cheveux longs,  déployer la gran'voile,  sentimentale moi, medley. 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



24/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres