La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Petit.

 

Petit écoute la parole du vieux qui dit, qui te crie que la vie ruisselle.

Petit rappelle toi récite à nouveau ce poème appris à l’école maternelle.

Petit entends tu le bruit de l’orage qui gronde au loin.

Petit vois tu au lointain  venir l’averse et gémir le besoin.

Petit regarde s’amonceler les nuages, ne ferme pas tes yeux devant l’éclair

Petit ouvre grand ta bouche pour boire à la source, l’eau claire.

Petit n’oublie pas la main de celle qui t’a langé.

Petit souviens toi de tous ces soirs où elle t’a bordé.

Petit à ton tour tends lui du bout de tes doigts tes vingt ans.

Petit refais un petit tour de manège au creux de son printemps.

Petit tu sais elle t’aime, elle ose te le dire même dans sa misère.

Petit apprends à lire sur son visage, sur ses lèvres s’écrit une prière.

Petit le langage des signes se dessine sur son corps.

Petit tu te tais, non ton silence n’est pas d’or.

 

 



31/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres