La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Pitchounets.

 

 

710db45592d3dc40b3cc2a0fe9b25722.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Fleurette fluette

 tu t’es ouverte,

tes mèches blondes chant des blés.

Laisse flotter tes rêves,

hirondelle.

De ton premier pleur oublié

à ta dernière larme versée

tu réciteras ta bohème

et c’est ça le plus beau des poèmes.

La tiédeur d’un cœur qui bat,

sous tes pas

va l’enfant

à tous vents.

Laisse flirter tes vers de vie

et dis merci

Ton doigt posé sur ta bouche

un chut  pour tes lèvres,

s’enivrant verset  muet

la gypsophile file le temps.

Touche blanche

berce la caresse

d’un bout de doigt,

laisse garçonnet,

les notes l’enivrer.

Plus tard danseront ses hanches.

Posé sur ses lèvres

ton premier baiser,

la tiédeur d’un cœur qui bat

s’en va l’enfant,

sur ses hanches

la balade de tes doigts.

Fillette bluette

laisse onduler ta robe blanche,

hirondelle s’envole la jouvencelle.

La tiédeur d’un cœur qui bat

sous ses pas livrés

s’en va l’enfant

cheveux au vent

dans les champs de blé,

verset

les rimes des baisers

l’averse des caresses,

la gypsophile fil du temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



27/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres