La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Plaisir de vivre.

 

 

 

 

b1cc496305a0afca7f66637e12613044.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Quartier Latin, un soupir italien, ta veste de comédien... Tu avais le cœur bohémien, un morceau de bonheur là au creux de ta main, fringuant voyageur. Quand un train mendiant nous sifflait l'aventure, un frisson sur les lèvres nous partions, nos courbatures d'amour sur les reins. Nos gestes en témoignent de nos pas gais lurons quand sur les sentiers nous trébuchions ivres d'illusions. La prunelle communiante d'une autre religion, adieu Mylène à mi-laine du tricot de l'hiver... Á la reposée de la biche, décoiffée et le rimmel fugueur je laissais filer les glaçons de novembre, j'imaginais couche de satin nos draps d'SDF.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachelhttps://static.blog4ever.com/2006/01/94307/290216001447791603.gifDésir



20/01/2018
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres