La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Printemps. Spmetnirp.

 

 

cd2c16b5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Les larmes vont et viennent,

prélude d'immortelles anémiées,

semblent mourir les feuilles mortes,

novembre se démaquille requiem d'hier.

Cortège insolant des valses de Vienne.

Infidèle à l'hiver,

le printemps bohème,

écharpe ambrée,

échappée bohémienne.

Velouté de caresses

l'ivresse du charmeur de violettes,

déshabillé de déesse.

Materne une terre vierge le sourire de Marie,

les esclandres du grand bleu au fin fond d'un abri.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/Boh--me.gif

 

 

 

 

 

 



20/03/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres