La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Prométhée.

 

09cce812.gif

 

 

 

 

 

Á celui qui n’a rien compris

 

de l’histoire d’une vie

 

qui s’enfuit,

 

de la fuite

 

de ce cœur

 

attendri

 

canne blanche à la main.

 

Une main accrochée à ce clocher qui glisse,

 

qui amène les jeunes amants aux marches de l’église,

 

qui séparent  les vieux amants au septième  péché de l’église,

 

sur le parvis de cette église on se sent nain,

 

bouche sans bruit,

 

les yeux émiettés. 

 

Á  contre-jour l’amour s’effilochant,

 

feuilles mortes au printemps.

 

D’un cœur donneur

 

je fus éprise.

 

De sa main tendue et mendiante

 

je pris  pitié,

 

quand sa paume

 

fut repue,

 

je n’étais plus

 

qu’un souvenir filant

 

entre ses doigts.

 

Du bout des doigts

 

échappe le cœur

 

étoile filante.

 

 

 

* La prose se vêt parfois de la robe des roses.

Et si l'on ose aller jusqu’à la poésie c’est pour vêtir de rose la prose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



12/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres