La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Qu'est ce qu'il m'arrive aujourd'hui ...

 

 

 

C’est comme un gouffre où l’on se noie malgré soi, un puit sans fond... Qu’est ce que vous voulez que je vous dise, je n’ai plus d’inspiration ! Elle s’est fait la malle avec Rara… Allez encore quelqu’un qui me quitte ! Bientôt mon chien tentera de faire de même, attiré par je ne sais quelle femelle ! Mais je le séquestre, je l’entoure de toute mon affection et d’une clôture de deux mètres, hi hi ! L’écriture c’est comme une partie de bille, ça roule sans fin, ça s’en va au loin comme l’amour puis ça stagne et se bloque contre un infime caillou, sans qu’on sache ni le pourquoi, ni le comment. C’est comme le bon pain on n’en veut même si il ni y en a plus… Les mots s’accouplent et se désunissent comme les êtres, le venin des sentiments, le verbe les dessine, la chair les décime ! Mon cleps a un regard de cochon, ben oui il a les yeux marron, pourtant il m’est fidèle lui ! Il n’est pas comme ces lettres qui se défilent à l’approche de mon crayon. J’entends le crissement lointain d’une mine sur du papier et moi j’ai triste mine… Mine de rien je rembobine le film, c’est une histoire à l’envers on commence par la conclusion et on finit par l’introduction. J’ai bien mis quelques virgules mais elles refusent d’accompagner ma ritournelle. Une lueur dans une ruelle, c’est peut-être elle qui revient ou la chatte du boulanger, les pupilles dilatées d’avoir cru être aimée plus qu’elle l’avait été… Des fringants points d’exclamation en guise d’indignation, il fallait y penser, moi j’ose trois points de suspension pour une affirmation. J’offre un point d’interrogation à mes réponses et un point final à toutes mes questions.



18/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres