La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Quelque chose à réécrire.

 

 

 



 

 

 

 

 



 

Le temps est un poème tant que ses feuilles sont vertes, mélopée printanière. Refrain des saisons quand l'été étale son irraison mais au troisième quart des quatre saisons aux feuilles tombantes s'initie un requiem ; l'hiver clerc de notaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Á ma feuille de chou, Rachel Désir.



15/03/2018
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres