La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Rêve de satin.

 

Je voudrais être l’enfant bleue, éclose d’un songe né d’une rose au cœur pourpre. De pétales tourments d’amour en faire ma couche et me lover dans son duvet. Me nourrir de ce pollen de l’enfant dieu, n’être que victuailles d’amour. M’endormir dans sa corolle, à la tombée de la nuit, quand se referme sa robe me laisser bercer, caressée du velours du cœur pourpre de cette rose qui se refuse à m’aimer. Me recroqueviller dans ce cocon de beauté et rêver de perles de rosée, larmes immaculées de celle qui oserait m’enfanter.

 



03/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres