La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Rose éplorée.

1209271_516943021732876_672836455_n.jpg

 

 

 

Le pourpre de la patience, le souffle du silence et sur mon front une fièvre de cœur échevelant l’aurore au chevet de l’automne, ses nervures soubresaut d’impatience et sous le sceau du temps, pas de chasseur sur l’herbe tendre, l’ivresse de la tolérance  creuse sa tombe. Ô défunt été ! Exode de printemps par tant de rues, vagabond où la rose n’ose s’éclore, ses racines tant de  fois lacérées à la hache d’âme.  Sa corolle lapidée de mots de bouche, à présent maux de sève, fleur si maladive que nulles de ses épines ne peuvent protéger la fragile chrysalide des sentiments.

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 


 

 



08/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres