La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Seuil de bohème.

 223830_336518233108690_537227853_n.jpg

 

 

Donner de son vivant un sourire est un bien précieux qui s’acquiert sans argent, juste le souffle de la vie berçant un soubresaut de lèvres. Les sentiments sont l’innocence de la bouche de l’aurore,  l’Ave Maria et sa candeur, le cœur havé. Prends-toi par la main comme un enfant et regarde toi à travers tous tes miroirs, les yeux mouillés, les lèvres givrées, le cœur blet. Et souviens-toi de ce prêcheur de liberté étendu sur la plage ondulée enivrante trouée vers l’espace temps où l’on rassemble tous les coquillages rejetés par la mer  de l’enfance, ces souvenirs échoués sur la banquise du temps. Il y a l'éternité d'un instant qui ne veut pas s'endormir, ne sois pas voleur de temps pour une miette de ton passé. Ne sois pas louve de ton présent il n’est que spectre de ton futur. Ne sois pas l’égoïste d’un couchant, les astres offrent leur lumière au monde entier. Si ta nuit ne veut pas s’éclairer c’est que ta lanterne d’âme n’a pas achevé de brûler sa mèche. Saisis une mèche d’étoile filante et accroche-toi à elle comme à des cheveux d’ange  pour panser ton cœur. Tu es le germe de deux cœurs qui sont tes racines mais tu détiens l’aventure de tes propres ailes.      

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



18/02/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres