La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Slow.

 

10390365_633407980086379_7924728871861500057_n.jpg

 

On apprend à aimer dans le froid et le vent, dans les champs de blés, et dans le regain des regrets  on moissonne le blé, rengaine. Et geint sur une bouche un requiem ivre …  J’écoute le chant de mes veines, viens ma bohème dégrafe encore une fois mon corsage … Ne l’entends-tu pas battre en solitaire, ce sourd idiot sous mes seins clos. Dans son boudoir, soubresauts de peau, ailette de ma peine et mon âme se fait vierge Marie sous les intempéries de mon ciel. Rouvrir le lit de la vie, entendre des bruissements d’ailes nos doigts entrelacés, des cris  de peau  sous draps noués, éponge de fièvre le velours de ma couche. Germe sur le bord de mes lèvres  comme une infidèle la rose trémière jeune veuve des ses amours d’hier.      

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif
    



21/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres