La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Songe de mes mille et une nuits.

 

1623575_575703035856874_1344760775_n.jpg

 

Je rêve en silence,

 

baie des anges,

 

le monde m’émerveille.

 

La nuit paresse,

 

ouvreuse de bal,

 

danse de bohème

 

au jupon vermeil.

 

Typhon d’un lange,

 

d’un râle

 

la forêt blême

 

s’éveille.  

 

Sous ses feuilles jaunies,

 

le cadavre de mes insomnies,

 

mes racines impolies

 

ont tant fouillé la terre,

 

drame.

 

La caresse d’une lumière

 

voile  

 

mon âme

 

sans arme

 

et mon cœur

 

se pâme 

 

sous l’heure

 

aux chandelles

 

leurre des étoiles.

 

La lune jouvencelle

 

s’étiole …

 

Le soleil m’éblouit

 

lanterne de vie.

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



30/01/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres