La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Tambour battant.

 

c976bb99.gif

 

Pleurent les caresses de novembre, belles à la dentelle de jouvencelle au seuil de décembre esseulé.  Volètent les feuilles d’octobre courbettes automnales, somnolent les saules pleureurs   mais tourbillonnent les roses de Noël  en danseuses éphémères. Et charbonnent de leurs paluches noires leur fond de culotte les ramoneurs et ç’est ça les petits bonheurs de fin d’année. 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



02/12/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres