La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Tendre péché …

 

 

 

Ma plume regarde une page blanche, cette inconnue qui passe … Mon âme, lui offre dentelle et dessous de tendresse, d’une effrontée caresse dévoile son charme. Un râle de poète trouble son immaculée, mon encre devient joueuse jouvencelle, elle dérobe doucereuse sa couche. Mers rimes détournent ses lignes amantes de mes vers. Son papier filet d’intimité file et tisse, fuseau d’impunité, ma feuille de paix. Mon encrier petit vaurien dévisage sa vie de bohème. Sous son jupon, velours de nuit, mes cernes de lumière bercent du satin de mes mots, nos amourettes. Ma verve en un quatrain signe à perpétuité pour l’ivresse d’un écrit.

 

 

 



10/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres