La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ti amo.

 

 

1377977_524693630957815_702262808_n.jpg

 


 

 

 

En ses veines s'écoule

 

le cyanure de l'amour,

 

ti amo …

 

Pas de nappe blanche,

 

juste un linceul

 

et une branche

 

un drapeau blanc

 

flottant en louange,

 

veuve noire,

 

un pinceau de Renoir,

 

les larmes lavandière,

 

des maux d’amour

 

sur un banc,

 

ti amo.

 

La poésie romancière

 

sur la jetée de l’infini,

 

la vigne vierge,

 

mes mots d’amour,

 

canne à l’appui,

 

restent seuls,

 

ti amo.

 

Mes rimes dentelle

 

d’une pauvre dentellière, 

 

dentellent la vie,

 

ti amo.

 

 

Des battements de cœur résonnent comme un orchestre philharmonique à l’harmonie échevelée et chevet les larmes mourantes sur mes rimes, mélancolie du temps apprenti. Nacre bleutée au fond des yeux, le pas  danse d’une affiche, le cœur filoché par l’enfance effilochée, l’âme s’enrhume et on oublie. Repenti  sous l’appentis des quatre saisons, la symphonie de Vivaldi, un bout de chemin au bout de mon crayon, un peu d’oubli sur le chevalet, s’enfuit le reste des années.

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 




18/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres