La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Titre à la une, un brin de ciel bleu.

 
 
94270778_10213542076385174_4602024274746671104_o.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Un filet de brume,
doux filigrane,
le jour tremble,
voile de campagne.
Bohème,
ma bohémienne,
aux pleurs de ta route incertaine,
où t'en vas-tu sereine ?
Quand libertine prunelle,
tu étais jouvencelle...
Requiem,
ta main n'est plus mienne...
La gifle du grand bleu,
la larme et ses guenilles,
au fond de tes yeux,
le recueil de l'enfance,
le temps a fait de nous des infidèles.
Une lettre à l'orpheline,
la balade des rides,
un cœur s'effeuille,
mais serions-nous des immortelles de papier
si la vie était un calendrier.
 
 
Intermède,
la pâleur de ta joue,
 une lèvre pour hameau,
la cendre d'un baiser,
s'agenouille la vierge,
joug d'ivresse.
 
 
 
 
 
Floraison éternelle depuis le printemps 2019 mon orchidée fleurit et bourgeonne sans cesse...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pop_5289824.gif


24/04/2020
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres