La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Mon petit bout …

 

 

bd83438dc944b34ecb4c7d9e3b6fb221[1].jpg

 

 

 

 

Ce livre est unique à chacun et pourtant il existe en tant d’exemplaires ! Son encre s’égoutte de page en page. Mon enfant tu auras bien le temps de le feuilleter jour après jour et parfois seconde après seconde ou sous des heures qui te sembleront interminables. Des jolis couchers  de soleil l’illustrent et des levants dormeurs aussi … Tu pourras à ta guise barioler les couleurs du temps, de gris, de bleu ciel ou de pourpre. Tous les chemins du cœur, les rails du grand meneur s’y entrecroisent, chassé-croisé de prunelles. Il t’apprendra toutes les senteurs, dans le dialecte des fleurs il fera battre ton cœur de la marguerite aux palpitations de l’immortelle. Tu contempleras  la larme du marin  sous le clair de lune, les déferlantes de la mère  qui enfante, l’amer de la mer à marée haute rejetant les sanglots d’automne, sur sa jetée poussière d’équinoxe, des ecchymoses et des roses, un peu de blues si tu l’oses … Dans la balade de ses mots, ta peau goûtera le sable chaud délice d’escargot. Tu y verras  la fourmi assoupie sous le chant de la cigale, sa besogne échue. En préface un journal intime dans la marge, à toi les rênes, cheveux au vent, de faire rimer tes rêves, rivière d’alexandrins. Á son dernier chapitre, tes paupières empesées du bouche à oreille de son vélin, tu trouveras le nom de l’auteur, froissés entre tes mains tous les petits papiers de ton cœur bout à bout.  

 

C’est dans l’insolence de l’enfance que l’on donne l’innocence à sa bohème.

C’est dans les cicatrices d’une bohème qu’on pourvoit aux rêves de l’enfance.

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



07/06/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres