La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Trésor du temps.

 

 

 

 

Moi je n’ai pas le cœur en cathédrale … Le mien, c’est une simple ardoise où s’inscrivent les escales de ma vie.  Mes battements de cœur sont parfois prière ou misère mais jamais un mystère. Moi je n’offre pas à plusieurs personnes la même gamelle avec de vieux restes, vous savez ceux qu’on garde pour le chien …  Parce que je sais que mon amie est unique et mérite assiette de porcelaine avec un filet d’or, un verre de cristal et des couvets argent massif, poinçonnés du sceau de l’amitié. Je la convie à ma table recouverte de dentelle de Calais.  Pour le restant de mes jours elle restera là, bien calée sur ma chaise cardinale entre  joies et peines. L’amitié est  un nid qui accueille un oiselet quelquefois fragile,  les prémices des sentiments en sont son duvet, genèse d’un royal plumage. Je ne recherchais pas solide tronc ou frêle brindille pour y nidifier, j’attendais tout simplement l’éclosion de ma rose. Elle a éclos en perce-neige  au mois de mai  mais dans le cœur de celle où elle a pris racine, le soleil de la vie y resplendit éternellement. Cantatrice, sa voix a bercé et cicatrisé toutes les plaies de mon âme.  Elle a tissé la toile de mon avenir.

 

 



16/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres