La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Un artiste pleure ...

 


L’écho de ton corps raisonne encore dans la chambrée. Je songe au reflet de ton âme cambrée, à tes cris d’amant révolté. Des palpitations agitent ma poitrine comme un souffle mourant qui voudrait faire revivre nos draps à présent endormis … Suent nos actes dérobés d’amoureux nomades faisant leur nid ici et là dans des lieux bohémiens où personne ne songe à s’aventurer. Mes larmes cachottières tissent la dentelle de nos chairs ensanglantées par nos désirs cachés. Le pourpre de notre couche adultère où se meurt l'alléluia d’un amour interdit sculpte en moi des plaies de lumière qui ne peuvent s’éteindre ! Á l’orée  de ma peine se fond l’or de mes sentiments meurtris d’être voleurs d’une pépite de cœur que je dérobe sans cesse dans mes rêves tsiganes.

 



22/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres