La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Why ?

 

 

Qui je suis ?

 

Qui je fuis ?

 

Dans cet univers meurtri

 

sous la caresse du temps

 

qui vient comme une aumône

 

m’apprendre le mot vie,

 

toi l’homophone

 

de tant,

 

de tant de choses,

 

de tant d’hommes

 

qui sont tes choses …

 

Qui es-tu toi le temps 

 

qui s’enfuit,

 

qui construit.

 

Que fais-tu, 

 

qui es-tu

 

tout là bas ?

 

Suis je fou

 

ou qu’envie …

 

Je suis sous ton toit

 

sans abris

 

mais en vie.

 

Toi l’oiseau sur la branche,

 

qui frétille,

 

toi la frêle brindille,

 

suis je mendiant d’amour

 

ou de certitude,

 

témoin de lassitude

 

ou  être de bravoure ?

 

Quand au son du tambour

 

s’écrit le mot toujours,

 

l’avenir reste flou.

 

Qui es-tu toi le temps

 

quand tu prends l’enfant

 

par la main.

 

Qui es-tu toi le temps

 

quand un vieillard s’éteint

 

et te lâche la main.

 

 

 

 

 

 

 

 



22/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres