La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Une femme.

 

264943bd.gif

 

 

 

 

Une femme ce n’est pas un prénom dont on se souvient quand on est dans le besoin, l’envie de froisser un jupon, de laisser traîner ses mains dans un corsage, d’apposer sur sa peau la sueur d’une nuit. Ce n’est pas une chose mais autre chose de la vie. On la suit sous le soleil, main dans la main dans les chemins de boue. Ce n’est pas une image froissée dans un placard que l’on ressuscite le jour de la Saint Valentin, aquarelle d’un jour sous le pastel d’une tendresse éphémère. Une femme c’est une lettre qui s’écrit à la chandelle de la vie quand à son sein elle allaite sans bruit. Une femme c’est la robe blanche jaunie, dentelle inusable où  s’effeuille le nid des caresses sous les roses effleurées. Une femme c’est un cœur dessiné sur le sable où la déferlante du temps n’emporte que ses larmes. Le huit est un chiffre pair, père d’une journée, une paire de draps où la femme se perd parfois … Un sourire sous une aile, les fleurs des champs des baisers sur des lèvres, des coups de reins dans un lit, et ces courbatures du bas du dos une canne à l’appui, une femme ça se garde de l’oisillon à la vieille  partie.  

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



08/03/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres