La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ô !

 

 

 


Ô poésie tu es arbre de vie ! Sous ton écorce s’infiltrent mes maux et s’égouttent  mes pluies sur ton feuillage. Tu es l’aube blanche de mes affres, mage de mes pages. Boussole du temps qui passe. Moi j’écris sur la fleur de ma peau la vie et ses pleurs en duo. Un lieu  et mes maux, mes rimes de porcelaine, un adieu et des mots, tes vers traîne-misère. Tes racines sont les lèvres  de mes maux, émaux de mon verbe.

 


 



31/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres