La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Arôme blanc.

 

 

 

 

2015-05-16 09.17.38.jpg

 

 

 

 

 

La mélopée du temps

se sclérose dans le vent

la blancheur des printemps,

se referme mon corsage,

poitrine au couchant.  

La ménopause d’une corolle,

se meurent mes lèvres. 

Mais  reste ouvreuse ma fièvre,

à l’ombre des tes caresses

la pudeur de mon ivresse,

monopole.

Dans tes cheveux

ma main cherche l’émotion de la pucelle,

la vierge et le bon dieu.

Et dans tes yeux

un bruissement d’ailes,

mon cœur prend le large

et mes seins griffonnent un sans-bagage.

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



17/05/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres