La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit ..

 

Et quand le soir venu,

 

mes vers nus,

 

sans noble vertu,

 

regardent cette ingénue.

 

Juste un corps dévêtu,

 

une âme à temps perdu

 

s’offre aux plaisirs défendus.

 

Une plume  repue

 

d’une prose indue

 

où la paresse de mes rimes en crue

 

joue et s’habille sur une page à la rue.

 

Et tout de blanc vêtue,

 

je m’évertue

 

à peine perdue,

 

je sue

 

sous une voie sans issue.

 

Je ne suis pas la bienvenue.

 

Et à paraître ainsi

 

je deviens utopie.

 

 



01/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres