La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Estampille.

 

 

10422080_668058356647026_4477956022490035247_n.jpg

 

 

 

 

Voile blanc,

 

voile au vent,

 

il est une caresse

 

d’une main trois mât.

 

Il est une tristesse

 

de ce célibat,

 

de ce bleu friand

 

balancelle de tes pas,

 

sans le goût de tes doigts

 

je me chemine sans chemin.

 

Quand au levant

 

la souffleuse de l’orient

 

noie le dore des amants

 

dans l’océan.

 

Quand l’ocre de ta chevelure

 

empourpre l’azur.

 

Quand le temps de mauvais aloi

 

traîne à marée basse,

 

les vagues aboient,

 

leur flot hagard.

 

Le diacre du crépuscule,

 

mon cœur hulule,

 

se pâme  ton regard

 

 interlude de fable.

 

Qu’il est doux mon dieu

 

de  se réfugier dans la beauté du diable

 

de ce voilier qui revient

 

quand je ferme les yeux.

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 

 

 

 

 



28/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres