La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Êtes vous encore là ce soir …

 

 249174_499715723455606_739274787_n.jpg

 

Et de l'émoi du premier baiser, je recherche la tendresse. Mon cœur griffonne quelques mots d’amour qui se perdent dans l’interphone du temps. Les minutes raisonnent, dernier feuilleton, ici planète terre, que de mortes saisons … Elève moi Shéhérazade, des violoncelles dans le dos, l’enfant d’Ô, do ré mi sol la si do, non pas si haut ! Une petite voix voûtée volète, mie de pain dans la huche des jours, l’âge tendre  au bord d’un ravin. La mémoire de la déchirure, lavis du firmament où l’Apollon fume son dernier mégot, un petit chit d’arc-en-ciel, un petit chut de dérapage.    

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



23/11/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres