La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Fièvre de poésie …


 

Je longerai ton corps jusqu’à l’extase de l’aurore. Un poème entre les lèvres nous irons loin mon frère … Sans larmes au dehors, une plume au cœur sera notre ivresse, maîtresse de papier. Nos rêves, rimes éphémères, les dames du ciel sur l’échelle du firmament, nous rimerons en rois de l’éternel, nos vers  élixir  des cieux, ambroisie de l’âme, l’hydromel au creux des yeux.

 




19/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres