La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Heureux qui comme Ulysse ...

 

 

Quand j’entends ta voix.

 

Tout s’en va,

 

le temps et son poids.

 

Ne t’en fais pas,

 

je suis là …

 

Une chance qu’on ça !

 

Une chance que tu sois là.

 

Laisse tomber la neige sur ton toit.

 

Mais prends soin de toi.

 

Comme s’abandonne sur la grève

 

un coucher de soleil,

 

s’endort la détresse de mon cœur

 

quand s’élève ta voix.

 

Mon âme se fait fleur

 

quand ta voix

 

la prend dans ses bras.

 

J’étais hors-la-loi,

 

tu es devenue ma foi.

 

 

 

 

 

 

 



03/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres