La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Joli mois de mai.

 

Je t’emmènerai sur mon lac doré

là où tous les maux sont noyés.

Là où tous les mots sont beauté.

Et comme un cri de liberté

mes vers azurés

décimeront l’armée des années.

D’un linceul lamé

je voilerai ton âme tourmentée.

Sur  l’îlot de mes rêves dévoilés,

je t’inviterai au creux de ma couche de paix.

Et comme un temps immortalisé

l’humanité accouchera de deux immortelles prématurées

de la même étoffe elles seront langées

et

allaitées toutes deux au sein de l’amitié.

 

 

 

 

 



16/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres