La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La dentelle d'un regard vert ...

 

 

Le silence d’une paupière

 

s’endort solitaire,

 

Un froufrou d’espérance virevolte,

 

miroir de rêve.

 

Au creux de tes iris verts

 

mes vers perlent

 

lame,

 

larmes,

 

balancelles,

 

perles,

 

gouttes d’eau,

 

gouttelettes de sel

 

sur ma peau,

 

pluie d’O

 

de tes cils,

 

balançoire de rimes ivres,

 

rives en exil

 

et je m’enivre.

 

Au crochet d’une âme blanche,

 

le ricil,

 

mage de souvenir

 

dessine l’aube,

 

dentelle peureuse,

 

fleurs ouvreuses de bal,

 

napperon d’avenir

 

où ma danse amoureuse

 

devient escale

 

d’une tourmente.

 

Sur le fil

 

de tes pupilles,

 

pupille,

 

je rêve.

 

 

 


 

 



06/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres