La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

L’ouragan.

 

 

Je mélange caramels et casques de guerre.

 

Mais tous les bons dieux connaissent l’enfer.

 

Je mets des purs sangs dans un harem,

 

des cavaliers dans un cabaret …

 

De valeureux chevaliers,

 

je suis au chevet.

 

Mes textes sont des images,

 

des belles d’un soir,

 

peu m’importe, j’ai le droit de croire

 

que le monde n’est que partage

 

que la guerre n’est qu’un mirage.

 

 Que mes poèmes

 

sont des cathédrales

 

au milieu des étoiles.

 

Que la pucelle d’Orléans

 

n'a pas fait naufrage.

 

Qu’elle n’était qu’une enfant sage, 

 

qu’une aquarelle

 

peinte en blanc

 

dans les flammes,

 

dans les cendres

 

de son bûcher.

 

 

 



30/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres