La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Tendre frénésie.

 

 

 

 

Sur les remparts de l’éternité,

 

je serai ta liberté.

 

Sur le tendre  molleton de mon piètre écusson,

 

je graverai ton nom.

 

Un tatouage sur l’horizon

 

nos émotions au crayon,

 

fusain de peau,

 

putain d’échafaud

 

s’échappent des sentiments au galop.

 

Statue de cire ou de coton,

 

un ange bleu se morfond.

 

Se mélange encre noire

 

à l’éther de nos nuits blanches.

 

Gesticulent archer et violoncelle,

 

coulent alors des larmes de jouvencelles.

 

 

 

 



10/08/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres