La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Poésie libérée ah oui ! Ça libère !

voir l'image en taille réellevoir l'image en taille réelle

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ouvre le livre de ton corps.

 

Chaque chapitre me guide vers ton or.

 

Je deviens alors mendiant de ta chair.

 

Clochard de tes reins.

 

De ce va-et-vient je suis le vaurien.

 

Chacune de tes phrases gesticule dans la paume de ma main.

 

Tes mots sont des tremplins !

 

De ta poésie je me noie, fantôme de ce petit rien.

 

Je trie tes consonnes joyeuse hirondelle.

 

J'abandonne tes voyelles sur tes ailes.

 

Je me niche sous ton aisselle jeune demoiselle.

 

Je me saoule de tes vers et rime ma prestance.

 

Je suis le serviteur de ta verve magique.

 

Esclave de ton verbe je libère ma prose.

 

D'un instant féerique s'exclame mon poème charnel.

 

 

 



14/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres