La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le nid de la vieille ...

 

 

 

 

 1234117_300045566802149_1873985237_n.jpg

 

 

 

Je m’allonge  sur les bancs de l’automne, le cœur égratigné comme un été fané. Au creux de ma main l’océan de mes yeux, ses lignes  si fragiles à l’affût d’un chemin … J’ai la migraine de l’hiver celle qui ensorcèle les veines. J’ai pourtant tant prié de renaître au printemps, oisillon égosillé.

 

 

J’ai écrit ces quelques lignes en songeant à maman … Ne voyez en ce texte aucune forme péjorative.

RD

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 


 



03/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres