La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le subjonctif d’une aquarelle.

10301598_728829817206462_7114052183843054058_n.jpg
 

 

 

 

 

La mer peint ses pleurs inlassables langueurs. Je voudrais rêver aussi profond que l’océan, aussi loin ... Nager aussi prêt de ton absence quand mes larmes viennent se noyer en éternelle vague. Laisse-moi t’aimer cliché caché, un noir et blanc sous le soleil. Je te donnerai de l’amour du haut de mes trois pommes à genoux. On se fera l’amour sans rendez-vous, sur la banquise giflée par la bise on oubliera le temps qui passe. Sur le sable chaud  ma main dessine déjà notre bohème, mes mèches blondes napperon sur ta poitrine où mon cœur en décolleté t’offrira sa corolle d’intimité  quand même l’aurore n’est pas encore déshabillée.   

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



10/11/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres