La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Les écluses.

 

428756_241555825938265_67272812_n.jpg

 

 

 

Enfant peureux  le violon a joué ce petit air d’angélus sous le pont des soupirs, les anges bleus y dansent garde-fous, le silence au bord de leurs lèvres. Leurs mains tendues vers une clef  filigrane  d’amants endormis, un voilier et un nu  de caresses en négligé délaissé bercés de la dentelle des derniers baisers.  Une bouche détenue au milieu de l’ivresse des lames de fond, cale à voyage où le cœur devient calle dans la soute à bagage des naufragés à la prunelle pleureuse sous la cire froide du sceau de l’amour, des pleurs et un rivage, brise-lames langoureux, les fleurs du mal greffier du temps.

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



14/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres