La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Parchemin ailé.

 

2f204732.gif

 

 

 

 

 

L’hirondelle des quatre jardins a perdu son chemin, les ailes dénudées. Elle parcourt le ciel un cahier flou, un au revoir  au toit de son faubourg. Elle regarde défiler toutes les parcelles de sa terre d’oiseau migrateur, se dit que le soleil et la pluie sont les premiers bagages  que trimballe la vie, qu’il faut bien les garder jusqu’au dernier battement d’ailes, le plumage alourdi de la dernière pesée du temps, boitille l’auvent de son nid, la garde baissée. Elle se dit aussi qu’un puits asséché à donner tout l’or blanc de sa source, qu’il a nourri tant de racines qu’on ne peut lui reprocher d’avoir soif à son tour. De ses prunelles perlées  elle peint  un drap de brouillard  sur ce printemps qu’elle a goûté du bout des lèvres et noyé d’amour le cœur en réverbère.

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 

 



07/11/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres