La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Pleur de jadis …

 

 

 

Mèche au vent,

 

cartable du temps,

 

la vie s’emballe.

 

Étalon sauvage

 

se cambre,

 

femme désobéissante

 

me désarme,

 

ombre taciturne,

 

prude chimère,

 

me compte l’histoire

 

intransigeante,

 

d’un baladin,

 

revenant d’un soir.

 

M’offre un écrin

 

dimensions cimetière.

 

 



02/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres