La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Rêveuse précieuse.

 

 73065828.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

Un évêché de ciel où le soleil chapelet emperlé se faisait prieur, empereur d’un temps échelonné.  Sous la soufrière  de ton cœur apaisé je m’étais endormie … Ma longue chevelure traîne balayant le sable chaud, un dégradé de pastel  sous la tonnelle de mes yeux semblant manger le présent, je rêvais … La douceur de tes lèvres sur ma joue puis ce mordillement  au lobe de mon oreille, je me sentais précieuse …  Tes doigts jongleur d’arpèges sur mes seins, mon corsage goûtait aux chatouilles d’une brise amoureuse. Ma peau gouttait sous la soierie de ta peau,  mes remords devenaient cercueil  où tes caresses, ombrelle ambrée, de petits sursauts chambraient mes courbes. Ta main partition chatouilleuse enjôlait d’un solfège le bas de mes reins, quelques notes dérobées à ma bouche.    

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

       



13/12/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres