La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Rivage ...

 

Et la rose reste pourpre.

 

Et la rose reste sourde.

 

Les pétales endormis,

 

la corolle assoupie

 

berceuse d’envie,

 

offrant son chant d’amour

 

à quelques troubadours

 

et la marguerite reste sage.

 

Et la marguerite n’a q’un langage.

 

Et les pensées embaument.

 

Et les pensées s’envolent.

 

Le coquelicot à la couleur des îles

 

et le coquelicot a le goût du délice

 

mais le coquelicot est un oiseau des îles.

 

Et le jasmin continue son chemin.

 

Et le jasmin apprivoise ma main,

 

anneau de pampre.

 

Et une capucine me fait signe.

 

Et une capucine d’un battement de cils

 

se fait lys.

 

Et le lys se fait valse des cygnes.

 

Et la violette farde mes paupières

 

et la violette se fait compagne.

 

Les jonquilles battent la campagne

 

et les jonquilles, ballet d’âmes

 

de belles dames,

 

s’entourent de lierre.

 

 Mais c’était hier …

 

Et les immortelles vagabondent.

 

Et les immortelles sont des blondes.

 

L’automne s’étonne.

 

Et le printemps fredonne.

 

 

 

 



28/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres