La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Rose enchantée.


 

 

Éclose ce matin comme l'aurore s'offre à la vie. Comme mes yeux se voilent à l’aube défunte. Qu’il n’y ait qu’une main qui ose d’une caresse dévoiler ses charmes. Qu’à jamais ne goutte de ses pétales la rosée salée d’un cœur éreinté. Qu’un sourire de tes lèvres écartèle ses épines  et libère sa sève. Qu’étouffée par son feuillage se meurt la tristesse. Que de sa corolle  berceau solennel  naisse l’insolence d’un soir d’été. Qu’à toujours  se fane l’indolence  des sentiments dans le creux de son calice.

 



12/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres