La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Roulotte.

 

1907633_721349941219624_2145734022556460116_n.jpg

 

 

Mon petit bout, mon petit cœur, mon petit bout de cœur, tu valses et tu t’effeuilles. Rose et soubrette mon petit loup, tu peines et tu râles, arpette de battements de cœur. Tu t’effaces, tu voyages, le temps en escale, de ports en vagues. Les paupières tremblantes, la prunelle mendiante, les mains tremblantes et mendiantes d’heures de bonheur, tu mendies, rôdeur sans honneur, la chaleur du bonheur. Et tourne violoncelle l’insatiable candeur quand d’heures ivres souffle le vent sur l’herbe folle de tes chemins. De la baie pourpre sur tes lèvres à la baie des anges, de larmes en fleuve, se perd un brin de jasmin, les ailes blanches du destin. Tu trembles mon cœur … Écluse bohème tu t’ouvres grand mon petit cœur, un pont, un parfum de vagabond, des petits bouts de chemin.

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



08/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres